Participation citoyenne et développement culturel : référentiels d'action à Bordeaux et à Québec

Géographie. Université Michel de Montaigne - Bordeaux III, 2013. Français. ⟨NNT : 2013BOR30003⟩

Depuis les années 1990, le concept de participation a fait un retour marqué dans la société civile mais également au sein de la sphère politique, sous la forme d’une généralisation du débat public. Intrinsèquement lié au processus d’individuation de la société contemporaine, l’« impératif participatif » s’impose peu à peu aux responsables politiques et questionne la manière traditionnelle, fondée sur la légitimité élective, de concevoir l’action publique. A l’instar des autres politiques publiques, la politique culturelle se trouve elle aussi confrontée à la question de la participation des citoyens à l’élaboration de la décision publique. Les notions de démocratie culturelle et plus récemment celles de diversité et de droits culturels sont venues ainsi affirmer la légitimité des personnes à contribuer de façon effective à l’élaboration d’un projet politique partagé. Néanmoins, l’idéal de démocratisation culturelle qui légitime, depuis la création du ministère, l’intervention publique en matière culturelle, a induit un processus de hiérarchisation au détriment des citoyens, rendant difficile l’émergence d’un nouveau référentiel.Au plan local, la culture s’est peu à peu imposée au cœur des territoires comme un facteur essentiel de développement visant tout autant à accroitre l’attractivité qu’à garantir la cohésion sociale. En outre, les villes ont induit un rapprochement des centres de décision vers le citoyen afin de mieux prendre en compte les besoins et réalités spécifiques au territoire. Elles se sont ainsi emparées des notions de proximité et de gouvernance, qu’elles s’efforcent de mettre en œuvre au travers de dispositifs participatifs variés. Les municipalités pourraient alors initier le changement en matière de gouvernance culturelle et ainsi favoriser un processus d’égalisation des légitimités. Dans un mouvement inverse dit bottom-up, les citadins sont susceptibles de proposer des formes originales de co-construction de l’action publique. Nous proposons, dans une approche comparative, d’observer les dynamiques participatives dans le champ culturel et d’en apprécier la portée politique et sociale.

Sarah Montero. Participation citoyenne et développement culturel : référentiels d'action à Bordeaux et à Québec. Géographie. Université Michel de Montaigne - Bordeaux III, 2013. Français. ⟨NNT : 2013BOR30003⟩. ⟨tel-00876115⟩

Citations

APA

Participation citoyenne et développement culturel : référentiels d'action à Bordeaux et à Québec. (2013). https://theses.hal.science/tel-00876115

MLA

Participation Citoyenne Et Développement Culturel : Référentiels d'Action à Bordeaux Et à Québec. May 2013, https://theses.hal.science/tel-00876115.

Chicago

“Participation Citoyenne Et Développement Culturel : Référentiels d'Action à Bordeaux Et à Québec.” 2013. https://theses.hal.science/tel-00876115.

Harvard

“Participation citoyenne et développement culturel : référentiels d'action à Bordeaux et à Québec” (2013). Available at: https://theses.hal.science/tel-00876115.

ISO 690

Participation citoyenne et développement culturel : référentiels d'action à Bordeaux et à Québec, 2013. [en ligne]. Disponible à l'adresse : https://theses.hal.science/tel-00876115

Téléchargements