23ème congrès SFSIC : la numérisation des sociétés

Les 14, 15 et 16 juin 2023 se tiendra le 23ème congrès de la SFSIC à l’IUT Bordeaux Montaigne. Vincent Liquète, professeur en science de l’information et de la communication et co-directeur du MICA répond à quelques questions pour présenter cet événement.

Qu'est-ce que la SFSIC et quels sont ses objectifs ?

La SFSIC (Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication) est une société savante, créée en 1972 par quelques chercheurs de la discipline émergente autour principalement de Jean Meyriat, Roland Barthes et Robert Escarpit, ce dernier professeur à l’université de Bordeaux 3 à l’époque. Elle réunit essentiellement des chercheurs en sciences de l’information et de la communication, des jeunes chercheurs et doctorants. Elle organise tous les 2 ans un congrès national (avec actes) et les autres années, des doctorales dédiées aux doctorants. L’Université Bordeaux Montaigne a eu par le passé 3 présidents avec les professeurs Anne-Marie Laulan (1986-1990), Gino Gramaccia (2006-2008) et Alain Kiyindou (2008-2012). La SFSIC est également un espace réflexif et prospectif en lien avec la conférence des directeurs d’unités de recherche en SIC (Science de l’Information et de la Communication) et la section n°71 du CNU (Conseil National des Universités). Elle exerce également une action institutionnelle en assurant à ses membres adhérents, une représentation dans les instances nationales, européennes et internationales en information, communication, médiation et médias. Son organisation repose autour d’un président, le professeur Patrice de la Broise (université de Lille) et des vice-présidents. Cinq commissions organisent le travail et la réflexion :

  • une commission Communication et valorisation (suivi des activités éditoriales)
  • une commission Formation (enjeux et perspectives des diplômes en information et communication)
  • une commission Relations internationales (relations avec les partenaires étrangers)
  • une commission Recherche et animation scientifique (définition de la politique scientifique et de la thématique des Journées doctorales à l’intention des doctorants, de la thématique des Congrès nationaux, etc.)
  • une commission Relations professionnelle.

Parallèlement, la SFSIC a une politique éditoriale active, avec la revue semestrielle Les Cahiers de la SFSIC et la Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication disponible en ligne. Avec un statut associatif, la SFSIC propose enfin des groupes de réflexion à travers des groupes d’études thématiques.

Quelles seront les thématiques abordées ?

Le sujet choisi à l’occasion de ce 23ème congrès est celui de la « Numérisation des sociétés ». Après plus de 20 ans de développement massif du numérique à l’échelle mondiale, continentale et nationale, tous les secteurs publics, professionnels, scientifiques et personnels ont été influencés par les techniques, les dispositifs et les contenus numériques. Ce rendez-vous scientifique permettra de réfléchir à l’évolution de nos assises théoriques et méthodologiques, tout en présentant un ensemble de résultats soumis à notre communauté.

Le thème sera décliné en 4 axes comme suit :

  • Axe 1 : les dispositifs médiatiques, en tentant de caractériser les mutations contemporaines, les stratégies politiques et techno-industrielles sous-jacentes, tout comme les incidences sur les formats, les interfaces et les discours ambiants.
  • Axe 2 : culture(s), création et innovation, avec les incidences sur la création et les discours artistiques émergents, les types et natures de numérisation de la culture, et les effets sur la réception et l’appropriation de l’art chez les publics.
  • Axe 3 : l’accès à l’éducation, à l’information et aux médias ; seront abordées les questions de culture de l’information au niveau scolaire, universitaire et social, la place et les formes d’esprit critique face aux inflations informationnelles, les politiques en jeu et la place accordée à la créativité par/avec le numérique.
  • Axe 4 : l’écologie numérique : comment faire avec le numérique tout en étant éthiquement responsable et sobre, imaginer de nouvelles formes de médiations et de concertation notamment dans la cité, la place des utopies et de nouveaux imaginaires collectifs, les régimes de matérialité et de gouvernance en jeu.

Autant de questionnements qui donneront lieu à des débats, des échanges, des mises en perspective, sous forme de communications plénières, d’ateliers, de panels, nous promettant des moments que nous espérons marquants pour nos doctorants et nos collègues de l’université de Bordeaux Montaigne et nos partenaires. À noter également que des pré- ou des post-conférences se dérouleront en amont ou dans la foulée du congrès de Bordeaux. Par exemple, une vingtaine de chercheurs se réunira le samedi 17 juin à l’espace Dune à Arcachon, pour traiter la question de l’évolution des pratiques informationnelles.

À qui se destine cet événement ?

Les publics ciblés sont principalement des chercheurs et doctorants en sciences de l’information et de la communication. Quelques collègues en art et design nous feront également le plaisir de participer activement, en offrant quelques communications et en proposant le 4ème festival Arts-SIC qui proposera à tous un ensemble de performances et de présentations pendant le congrès. Soulignons que la question centrale de la numérisation des sociétés, ne concerne pas exclusivement les chercheurs en science de l’information et de la communication. D’autres chercheurs en sciences humaines et sociales, qui se penchent sur les questions mass-médiatiques et la digitalisation dans son acception la plus large nous rejoindront. De plus, cette manifestation sera l’occasion d’accueillir quelques chargés de communication de l’enseignement supérieur, ou des professeurs-documentalistes de l’académie de Bordeaux, professionnels qui ont en charge notamment la gestion des centres de documentation et d’information, et la mise en œuvre de l’éducation aux médias et à l’information (EMI).

Informations

Dates : 14, 15 et 16 juin à l’IUT de Bordeaux Montaigne
Lieux : IUT Bordeaux Montaigne, 1 Rue Jacques Ellul, 33800 Bordeaux
Inscriptions https://sfsic2023.sciencesconf.org

Tarifs
Doctorant, étudiant, personnel d’appui : 80 euros
Enseignant-chercheur : 210 euros
Dîner de gala : 60 euros
Contacts

L'équipe organisatrice souhaite remercier chaleureusement, l’Université Bordeaux Montaigne, sa présidence, les personnels de l’IUT et les membres du comité d’organisation (chercheurs et étudiants) pour leur mobilisation et leur soutien sans faille.