Canne, la palme D’or : Moi, Daniel Blake de Ken Loach

Moi, Daniel Blake :Ken Loach, 2016

Moi, Daniel Blake / Ken Loach, 2016

En attendant de pouvoir voir la  palme d’or du Festival de Cannes, décerné cette année au film “Moi, Daniel Blake de Ken Loach, vous pouvez retrouver l’œuvre et les combats du réalisateur anglais dans les bibliothèques de l’université.

Reflets du soleil sur la selection des BU :-)

À lire également dans la presse, les nombreuses réactions dans les médias. Pour lire en ligne , tapez Ken Loach dans Europresse.

Vous y trouverez les articles du Monde qui titre sobrement lundi 23 mai :  Festival de Cannes : la Palme d’or pour Ken Loach et présente l’ensemble du palmarès, Le Figaro qui revient sur les nombreuses récompenses reçues par le réalisateur à Cannes (Ken Loach: un parcours cannois semé de récompenses, Le Figaro.fr, lundi 23 mai 2016).

Beaucoup de commentaires sur la conscience “de gauche” qui serait à l’œuvre dans l’attribution de cette palme et sur ses usages politiques en France comme par exemple, Challenges qui titre “Ken Loach, BHL: quand Cannes renoue avec sa conscience de gauche,(Challenges, Lundi 23 mai 2016) lundi 23 mai 2016” ou Le point qui affirme “Cannes 2016 : Palme de la récupération politique” (Le Point.fr, no. 201605,  lundi 23 mai 2016).  L’AFP recense ces critiques dans son article “Ken Loach Palme d’or à Cannes: un choix conventionnel sous le feu des critiques (AFP – Journal Internet AFP (français)lundi 23 mai 2016.).

D’aucuns auraient préféré sacrer “Toni Erdmann” de Maren Ade. Télérama l’aurait attribué à “Paterson”, de Jim Jarmusch.

Vivement que tout cela sorte au cinéma pour que nous puissions chacun décerner notre palme.