Licence pro Libraire

Métiers du livre : édition et commerce du livre – Parcours Libraire

La librairie est en perpétuelle évolution. Le métier se réinvente constamment, et appelle de nouvelles compétences. La profession reste plus que jamais attractive notamment pour les jeunes générations. Outre l’amour inconditionnel du livre et des connaissances solides, les missions du libraire se sont élargies, accrues, en terme par exemple de communication, de médiation. Les facettes du métier sont nombreuses, l’offre en librairie s’élargissant et s’ouvrant à de nouveaux biens culturels, et les lieux de vente du livre du livre ne s’arrêtant pas aux structures indépendantes, avec des moyennes et grandes surfaces désormais exigeantes se voulant également riches et professionnelles dans leur offre. La librairie se veut aussi lieu de convivialité, avec la création de nombreuses librairies cafés faisant du libraire un vrai professionnel polyvalent. Il n’y a plus un libraire mais des libraires tellement les postes, les fonctions et les lieux dédiés ont augmenté.

La Licence professionnelle Librairie en apprentissage propose une formation à toutes ces nouvelles compétences tout en renforçant les missions dites « classiques » du libraire. Elle permet d’acquérir et de renforcer les savoirs théoriques et les pratiques indispensables à l’exercice du métier de libraire pour accroitre les prises de responsabilité, permettre les fonctions d’encadrement. Elle propose une vision moderne et sans cesse actualisée du métier de libraire aujourd’hui en insistant sur la diversité du métier et les nouveaux aspects : le livre numérique, l’importance des sites marchands ou vitrines, les nouvelles techniques de commercialisation et de communication et de promotion. La formation prodigue les savoirs et éléments indispensables pour la création et la gestion d’une librairie indépendante ou d’un rayon spécifique.

La licence élargit le champ des connaissances pour permettre de travailler dans les librairies spécialisées. Elle forme donc à des postes de responsables dans la vente du livre mais aussi d’autres produits culturels afin d’être polyvalent.

La formation insiste aussi sur la capacité à développer et animer des projets, travailler de concert avec les autres métiers du livre, bibliothécaires, éditeurs et pouvoir occuper par exemple des postes dédiés à la communication d’une librairie, à l’organisation d’événements, de salons…

La licence professionnelle Librairie accueille des étudiants relevant de la formation initiale ou continue possédant des pré-requis dans les métiers du livre et des connaissances solides en librairie, titulaires d’un DUT Métiers du livre, mais aussi d’une L3 avec un parcours « métiers du livre ». Toutefois il est possible d’intégrer la licence sans avoir suivi de cursus universitaire lié aux métiers du livre mais en possédant et en attestant d’une expérience significative en librairie ou dans d’autres lieux de vente du livre. Il est également possible d’avoir un contrat de professionnalisation.

L’effectif se situe autour de 18 à 20 étudiants par promotion. La quasi-totalité est en apprentissage. Les étudiants n’ayant pas trouvé de structure devront effectuer au moins vingt semaines de stages longs dont deux à l’étranger.

Les compétences développées sont nombreuses et extrêmement variées.

    Compétences générales
  • Maitrise des techniques rédactionnelles et orales nécessaires à la communication avec le client, la réalisation de coups de cœur et de conseils de lecture
  • Capacité à s’ouvrir à différents genres de livres, différents univers culturels (arts, cinéma, musique) et différents genres éditoriaux extrêmement variés comme le polar, le livre pratique, la littérature jeunesse, la BD qui constitueront autant de rayons d’une librairie. Avoir une bonne connaissance des différentes littératures étrangères
  • Connaissance des différents types sociologiques de lectorat
  • Capacité à assurer une bonne médiation et orientation du client, de conseil en fonction de ses gouts et de ses demandes sur des genres très diversifiés
  • connaissance des différents moyens de communication et de médiation
  • Capacité à communiquer avec le client, promouvoir le livre et créer et utiliser divers supports de communication
  • Capacité à mettre en place une stratégie de communication globale sur le long terme
    Compétences spécifiques au métier de libraire
  • Capacité à comprendre et utiliser les notions de marketing
  • Capacité à utiliser internet et manier les réseaux sociaux
  • Capacité à gérer les stocks
  • Capacité à utiliser les outils numériques et de gestion propres aux libraires
  • Capacité à gérer les marchés publics
  • Capacité à traiter avec les représentants des maisons d’édition
  • Capacité à connaître et orchestrer le fonctionnement d’un rayon particulier
    Compétences économico-budgétaires
  • Capacité à mesurer les enjeux financiers
  • Capacité a comprendre les enjeux comptables liés au commerce d’une librairie
  • Capacité à distinguer l’économie d’une librairie indépendante de celle de Moyennes et grandes surfaces
    Compétences socio-professionnelles générales
  • Capacité à comprendre le commerce du livre actuel
  • Capacité à travailler en équipe
  • Capacité à mener des projets
  • Capacité à travailler avec les autres partenaires du livre

La formation se déroule sur douze mois, de septembre à septembre, en alternance entre des plages de formation théorique et des plages de formation pratique. La formation théorique se déroule au CFA sur le site de l’IUT Bordeaux Montaigne. Elle totalise 550 heures de cours répartis en enseignements généraux et professionnels (400 h), et en projets tutorés (150h). La formation pratique se déroule dans une bibliothèque d’accueil, en apprentissage, ou à défaut, en stages alternés (20 semaines minimum de stages sur l’année dont deux semaines obligatoires à l’étranger). La formation est organisée sur deux semestres. L’obtention du diplôme (180 crédits européens) repose néanmoins sur le calcul d’une moyenne annuelle, assortie d’une mention. Comme dans l’entreprise d’accueil de l’apprenti, les semaines d’enseignement à l’IUT Bordeaux Montaigne comprennent 35 heures de travail hebdomadaire (en présentiel ou en autonomie).

→ Planning prévisionnel 2020-2021

Les cours sont dispensés en français par des enseignants-chercheurs de l’université et par des professionnels des métiers du livre. Les deux semestres de formation (semestres 5 et 6) sont composés d’Unités d’Enseignements (UE) découpées elles-mêmes en modules. Le semestre 5 compte quatre UE, il valorise la consolidation des acquis. Le semestre 6 comprend quatre UE, il met l’accent sur l’action et les expériences de terrain.

UE 1 : Maitrise les outils de communication (100 h).
L’UE 1 permet de parfaire l’utilisation des outils de communication et préparer la certification PIX. Elle donne une ouverture sur le monde par la découverte de littératures et productions éditoriales étrangères.

UE 2 : Connaissance du champ professionnel (150 h).
L’UE 2 permet de saisir les enjeux contemporains (économiques, culturels et sociaux) des métiers du livre en approfondissant la connaissance du champ professionnel.

UE 3 : Environnement juridique et économique (130 h).
L’UE 3 permet l’acquisition de compétences spécialisées en économie et gestion appliquées aux métiers du livre et de la librairie.

UE 4 : Méthodes et pratiques professionnelles (170 h).
L’UE 4 permet d’acquérir un ensemble de compétences professionnelles spécifiques ; Stratégie financière et commerciale, gestion des stocks, Marchés publics, Etude de fonds, Cahier de charges informatique, logiciels de librairie connaissance de fonds (jeunesse, pratique, BD, sciences humaines, livre de poche…)

UE 5 : Projet tutoré (150h)
Le projet tutoré permet aux étudiants une mise en situation professionnelle en groupe mettant en application les connaissances techniques et générales du monde de la librairie. Il développe un regard critique et professionnel et fait l’objet d’un rendu évalué par deux enseignants professionnels de la librairie.

UE 6 : Suivi d’apprentissage et de stages
Tout au long de la formation, les étudiants doivent remplir un carnet de liaison visé très régulièrement par le maitre d’apprentissage, le tuteur académique : il fait l’objet d’un rapport détaillé à chaque retour à l’IUT. Une soutenance d’apprentissage est réalisée en juin. Les stagiaires doivent réaliser un rapport de stage qu’ils soutiendront également.

UE 7 : Mémoire
L’étudiant réalisera dans le cadre de la formation, un mémoire action de trente pages directement liée à une problématique sur un aspect du métier Il sera encadré par deux enseignants et soutenu en juin.

L’entrée en formation est soumise à une sélection.

    La sélection se déroule en deux étapes :
  • Admissibilité sur dossier de candidature (CV, lettre de motivation, parcours universitaire, expériences)
  • Pour les personnes dont le dossier est retenu, épreuve écrite d’expression générale sur une thématique en lien avec le livre, suivie d’une audition devant un jury composé d’un enseignant et d’un professionnel.
    Le choix des candidats tiendra compte de critères tels que :
  • la connaissance du champ professionnel visé,
  • les expériences du candidat en milieu professionnel,
  • sa culture générale, son niveau d’information et d’ouverture,
  • la pertinence et la précision du projet professionnel envisagé,
  • le degré d’implication dans une recherche d’apprentissage

Les dossiers de candidatures sont à télécharger sur l’application CandIUT à partir du mois de mars de chaque année. Les dates précises de la campagne de recrutement (dépôt dossiers, entretiens, jurys) y sont précisées.

Les apprentis sont exonérés des frais d’inscription universitaires. Seuls les étudiants non apprentis s’acquitteront de ces frais.

L’établissement d’accueil est soumis à une tarification. Pour tout renseignement, demande de devis, nous vous invitons à contacter Camille Seguin.