Licence pro Éditeur

Métiers du livre : édition et commerce du livre – Parcours Éditeur

Les métiers de l’édition sont en pleine évolution depuis quelques années. D’un côté les missions traditionnelles à l’éditorial sont plus que jamais nécessaires, et les postes dans ces services indispensables, comme les postes en fabrication ou au service de presse, mais aussi de nouveaux métiers sont apparus ou se sont développés, à la surdiffusion, dans la relation avec les libraires, dans les services dits de marketing, etc. De plus en plus aussi des collaborateurs travaillent en freelance ou en indépendants, notamment dans les domaines de la relecture-correction ou dans le domaine du graphisme et de la mise en page. La licence professionnelle liée aux métiers de l’édition permet de se préparer à ces différentes tâches et de se former en alternance à l’un ou l’autre de ces différents métiers, selon les désirs ou les projets de chacun.

La formation a pour objectif premier l’insertion professionnelle des étudiants et l’accès aux postes de responsabilités dans les métiers de l’édition. Elle permet aux élèves d’acquérir les savoirs théoriques et pratiques indispensables à l’exercice de responsabilités, à la conduite de projets éditoriaux et aux fonctions d’encadrement. Elle propose une vision actualisée des évolutions et des pratiques des différents métiers du livre et tout particulièrement de l’édition (tâches éditoriales, connaissances techniques et graphiques, etc.).

Les métiers visés sont ceux d’éditeur junior, attaché de presse, suivi du relation avec les libraires, responsable marketing, responsable de droits étrangers, chef de projet, concepteur graphiste, créateur de petite entreprise d’édition…

La licence professionnelle en édition accueille des étudiants en formation initiale ou continue qui possèdent des prérequis dans les métiers du livre. Cette formation est principalement ouverte aux titulaires d’un DUT métiers du livre, mais aussi d’un BTS édition ou à des étudiants de licence générale ayant suivi un parcours métiers du livre à l’université de même qu’à des étudiants issus de filières générales ayant une solide expérience professionnelle dans le monde du livre. Les effectifs sont en moyenne de 10 à 15 voire 17 étudiants par promotion, en apprentissage pour l’essentiel (ou à défaut en stage en entreprise pour quelques-uns).

    Compétences générales
  • Maîtrise des techniques rédactionnelles nécessaires à l’exécution des tâches éditoriales et à l’écriture de toute sortes de documents argumentaires ou informatifs.
  • Capacité d’ouverture à divers univers culturels (art, cinéma, musique) et littéraires (littératures française et étrangère) favorisant la compréhension de tout ce qui peut faire le sujet d’un livre.
  • Capacité à communiquer sans encombre avec tous les services de la maison sur la conduite des projets, leur état d’avancement…
  • Capacité à expliquer à l’extérieur de la maison ce que sont les projets, les livres en cours, leur teneur, leur intérêt…
    Compétences spécifiques au champ professionnel
  • Capacité à lire et expertiser un texte, juger de sa valeur, de son intérêt, à en apprécier éventuellement la refonte nécessaire, sa reprise…
  • Capacité à plonger dans le texte et effectuer un travail de reprise ou de réaménagement avec l’auteur…
  • Capacité à penser à tous les aspects du droit d’auteur et de la négociation dans la cession desdits droits pour une exploitation par des tiers (en poche, pour une traduction à l’étranger, etc.)…
  • Capacité à trouver et apprécier des images si besoin en estimant leurs coûts et en pensant à la question des droits liés à l’utilisation des images…
  • Capacité à mettre en page et juger de la réussite typographique d’une maquette, de son efficacité…
  • Capacité à faire les bons choix éditoriaux, pratiques, concrets, choix d’une typographie, d’un papier, de la meilleure imposition possible pour arriver à un volume le moins cher à la page avec le concours des services techniques…
  • Capacité à rédiger tous les textes internes et externes pour nourrir la communication autour des livres, fiches de lectures, argumentaires, quatrièmes de couverture, etc.
    Compétences socio-professionnelles générales
  • Capacité à travailler en équipe et se fondre dans une maison.
  • Capacité à mobiliser les auteurs tout en usant de tact et diplomatie.
  • Capacité à dialoguer et négocier avec les intervenants extérieurs, freelance, correcteurs, compositeurs ou photograveurs, imprimeurs, façonniers, etc.
    Compétences économico-budgétaires
  • Capacité à comprendre l’économie du livre et sa logique.
  • Capacité à étudier les prix du livre et à saisir ce que peut être le consentement à l’achat du public visé.
  • Capacité à réaliser des comptes d’exploitation prévisionnels.

    La formation se déroule sur douze mois, de septembre à septembre, en alternance entre :
  • des enseignements généraux et professionnels d’une durée de 400 h sur deux semestres ;
  • des projets tutorés d’une durée de 150 h ;
  • un apprentissage en alternance en entreprise les deux tiers du temps ou à défaut des stages alternés en édition ou dans un autre secteur connexe à hauteur de 20 semaines minimum dont deux obligatoires à l’étranger

La formation est organisée sur deux semestres. L’obtention du diplôme repose sur le calcul d’une moyenne annuelle, assortie d’une mention. Comme dans l’entreprise d’accueil de l’apprenti, les semaines d’enseignement à l’IUT comprennent 35 heures de travail hebdomadaire (en présentiel ou en autonomie).

→ Planning prévisionnel 2020-2021

La formation totalise 550 heures de cours, répartis sur deux semestres, et propose une alternance entre des plages de formation théorique et des plages de formation pratique. Les cours sont dispensés par des enseignants-chercheurs de l’université et par des professionnels des métiers du livre.

UE 1 : Maitriser les outils de communication (100 h)
L’UE 1 permet de parfaire l’utilisation des outils de communication et d’obtenir la certification C2i. Elle donne une ouverture sur le monde par la découverte de littératures et productions éditoriales étrangères.

UE 2 : Connaissance du champ professionnel (150 h)
L’UE 2 permet de saisir les enjeux contemporains (économiques, culturels et sociaux) des métiers du livre en approfondissant la connaissance du champ professionnel.

UE 3 : Environnement juridique et économique (130 h)
L’UE 3 permet l’acquisition de compétences spécialisées en économie et gestion appliquées aux métiers du livre et de l’édition.

UE 4 : Méthodes et pratiques professionnelles (170 h)
L’UE 4 permet d’acquérir un ensemble de compétences professionnelles spécifiques : conception de projets éditoriaux, anglais appliqué, stratégie éditoriale et commerciale, correction de textes, fabrication, édition numérique, typographie, réseaux sociaux, édition spécialisée (livre pratique, édition scolaire, livre d’art, livre jeunesse, poche)…

UE 5, 6 et 7 : Projet tutoré, stages ou apprentissage, mémoire
Les UE 5, 6 et 7 permettent d’acquérir et de mobiliser des compétences dans la conduite de projets individuels et collectifs. Projet tutoré, expériences de stages ou d’apprentissage et rédaction d’un mémoire-action contribuent à développer l’autonomie, le sens de l’initiative et la faculté d’analyse dans la perspective d’accès à de futures responsabilités.

Une bonne partie des cours, au premier semestre, tout particulièrement, pour les cours généraux, se font en mutualisation, partagés avec les étudiants des parcours de bibliothécaires ou de libraires. Il est important pour ceux qui vont ensuite travailler ensemble, de manière croisée, de se comprendre mutuellement et de savoir ce que sont les pratiques et les spécificités des autres métiers du livre indissolublement liés à ceux de l’édition.

L’entrée en formation est soumise à une sélection.

    La sélection se déroule en deux étapes :
  • Admissibilité sur dossier de candidature (CV, lettre de motivation, parcours universitaire, expériences)
  • Pour les personnes dont le dossier est retenu, épreuve écrite d’expression générale sur une thématique en lien avec le livre, suivie d’une audition devant un jury composé d’un enseignant et d’un professionnel.
    Le choix des candidats tiendra compte de critères tels que :
  • la connaissance du champ professionnel visé,
  • les expériences du candidat en milieu professionnel,
  • sa culture générale, son niveau d’information et d’ouverture,
  • la pertinence et la précision du projet professionnel envisagé,
  • le degré d’implication dans une recherche d’apprentissage

Les dossiers de candidatures sont à télécharger sur l’application CandIUT à partir du mois de mars de chaque année. Les dates précises de la campagne de recrutement (dépôt dossiers, entretiens, jurys) y sont précisées.

Les apprentis sont exonérés des frais d’inscription universitaires. Seuls les étudiants non apprentis s’acquitteront de ces frais.

L’établissement d’accueil est soumis à une tarification. Pour tout renseignement, demande de devis, nous vous invitons à contacter Camille Seguin.