Unité d’enseignement 1

Territoires urbains, sociétés et participation

Unité théorique d’enseignement organisée en 4 ECUE

ECUE 11 : Diagnostic Territorial, 3 ects, 30 heures (N. d’Andréa & C. Crenn)

Les Objectifs de ce module sont centrés principalement sur les démarches relatives l’élaboration d’un diagnostic territorial. Les approches quantitatives et qualitatives seront abordées conjointement dans une perspective de complémentarité permettant de mieux appréhender la place des individus et des acteurs associatifs et institutionnels dans les territoires.

ECUE 12 :  La ville et les espaces urbains : géographie, aménagement, 3 ects, 25 heures (M. Banzo)

Ce module a pour objectif d’aider à comprendre à quoi correspond le « milieu urbain ». Il s’agira de s’interroger sur les évolutions récentes de l’urbain de manière à mieux appréhender les enjeux de l’intervention publique dans la ville contemporaine. L’enseignement s’appuiera à la fois sur une approche théorique de la ville, de l’urbain, de l’urbanité ainsi que sur des études de cas permettant d’aborder concrètement les modalités de l’intervention publique dans ce « milieu ».

ECUE 13 : Participation et citoyenneté : sciences politiques, 3 ects, 25 heures (P. Tozzi)

Le module de science politique a pour objectif de permettre aux étudiants d’intégrer les questions centrales de l’organisation des pouvoirs et de leur légitimité aux analyses qu’ils conduisent dans le cadre de leur action et de leur environnement professionnels. En lien avec les théories politiques, les questions de la participation et de la citoyenneté sont les entrées traitées de façon concrètes et privilégiées afin d’interroger plus largement les fondements du politique, tels l’obéissance à l’autorité, l’organisation démocratique, ou encore les formes de mobilisation et d’action collectives.

ECUE 14 : Méthodologie de la recherche, 3 etcs, 30 heures (C. Crenn & J-L Richelle)

Objectifs de l’enseignement : comprendre la démarche de recherche, à partir d’apports théoriques et d’expériences de recherche ainsi que de retours d’analyse des travaux des stagiaires, pour produire un mémoire professionnel. Celui-ci  doit permettre aux stagiaires : – d’opérer une démarche inductive à partir de leur terrain de stage pour élaborer une problématique de recherche qu’ils traiteront par la mise en oeuvre de méthodes qualitatives en sciences humaines et sociales et de techniques en relevant (observation sociale, observation participante, entretiens, journal…) ; – d’engager une réflexivité sur leur posture de praticien-chercheur impliqués dans un terrain professionnel, en même temps terrain de recherche ; – de se servir de leur problématique de recherche pour tenter de répondre  à travers leur terrain de stage à des hypothèses professionnelles ; – d’analyser leur professionnalité à partir de leur conduite de coordination de projet au sein d’une organisation prise dans des enjeux qu’ils auront à expliciter.