« Albert Camus, journaliste », de Maria Santos-Sainz

Maria Santos-Sainz est maîtresse de conférences à l’Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine. Son ouvrage, paru aux éditions Apogée, est préfacé par Edwy Plenel. Il sera en vente le 2 mai et présenté à la librairie Mollat le 22 mai 2019.

Albert Camus, journaliste : reporter à Alger, éditorialiste à Paris

« Cet Albert Camus, journaliste permet de situer l’importance de l’œuvre journalistique d’Albert Camus, de ses premiers pas dans la profession comme reporter à Alger républicain aux mémorables éditoriaux publiés dans les colonnes de Combat pendant la seconde guerre mondiale, sans oublier ses chroniques à L’Express. Aucun livre n’avait, jusqu’à présent, regroupé et analysé l’ensemble de sa production journalistique où apparaissent déjà le talent, la sensibilité sociale et l’engagement moral. Dès ses débuts, Albert Camus exerça un journalisme engagé afin de dénoncer les injustices auprès des plus démunis, des humiliés. Sa vie journalistique est marquée par l’adéquation entre œuvre et existence, un héritage de son rapport au monde, enraciné dans son enfance : un devoir de témoigner. Dans le contexte actuel de défiance à l’égard des médias, repenser et s’inspirer d’Albert Camus journaliste semble plus que nécessaire. »

Site des éditions Apogée

« L’écrivain révérait le journalisme, qu’il a porté au plus haut lors de ses reportages en Algérie ou dans ses éditoriaux à «Combat». Un livre réunit ses articles pour la première fois.« 
Lire la chronique de Laurent Joffrin « Albert Camus à la une » dans Libération, parue le 23 avril 2019.

Rencontre avec Maria Santos-Sainz, à la librairie Mollat
Le 22 mai 2019, rendez-vous au Studio Ausone.
En savoir plus

Maria Santos-Sainz est docteure en sciences de l’information et maîtresse de conférences à l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine de l’Université Bordeaux Montaigne, dont elle a assumé la direction de 2006 à 2012. Elle a été présidente de CEJER (Chercheurs en journalisme des écoles reconnues) de 2010 à 2015 et elle est membre de la Société des études camusiennes. Elle est autrice de plusieurs livres, parmi lesquels L’Élite journalistique et son pouvoir (Apogée, 2006) et Espagnols à Bordeaux et en Aquitaine (Sud-Ouest, 2006).