Canne, la palme D’or : Moi, Daniel Blake de Ken Loach

Moi, Daniel Blake :Ken Loach, 2016

Moi, Daniel Blake / Ken Loach, 2016

En attendant de pouvoir voir la  palme d’or du Festival de Cannes, décerné cette année au film « Moi, Daniel Blake de Ken Loach, vous pouvez retrouver l’œuvre et les combats du réalisateur anglais dans les bibliothèques de l’université.

Reflets du soleil sur la selection des BU :-)

À lire également dans la presse, les nombreuses réactions dans les médias. Pour lire en ligne , tapez Ken Loach dans Europresse.

Vous y trouverez les articles du Monde qui titre sobrement lundi 23 mai :  Festival de Cannes : la Palme d’or pour Ken Loach et présente l’ensemble du palmarès, Le Figaro qui revient sur les nombreuses récompenses reçues par le réalisateur à Cannes (Ken Loach: un parcours cannois semé de récompenses, Le Figaro.fr, lundi 23 mai 2016).

Beaucoup de commentaires sur la conscience « de gauche » qui serait à l’œuvre dans l’attribution de cette palme et sur ses usages politiques en France comme par exemple, Challenges qui titre « Ken Loach, BHL: quand Cannes renoue avec sa conscience de gauche,(Challenges, Lundi 23 mai 2016) lundi 23 mai 2016 » ou Le point qui affirme « Cannes 2016 : Palme de la récupération politique » (Le Point.fr, no. 201605,  lundi 23 mai 2016).  L’AFP recense ces critiques dans son article « Ken Loach Palme d’or à Cannes: un choix conventionnel sous le feu des critiques (AFP – Journal Internet AFP (français)lundi 23 mai 2016.).

D’aucuns auraient préféré sacrer « Toni Erdmann » de Maren Ade. Télérama l’aurait attribué à « Paterson », de Jim Jarmusch.

Vivement que tout cela sorte au cinéma pour que nous puissions chacun décerner notre palme.